Karin Et David - Louisiane

mardi, le 30 août 2005, 12h08

Katrina

a vant de continuer à vous décrire notre environnement quotidien et autres choses inintéressantes, je me suis dit que ce serait bien de réagir le plus rapidement à l’actualité... Voici donc un petit descriptif de notre non-aventure avec Katrina !

d imanche, le 28 août 2005

6h28 : le téléphone sonne! La veille (à 2h du mat’), j’avais posé l’appareil à côté du lit, au cas où il y aurait une urgence... genre alerte d’évacuation pour cause « ouraganienne Katrina ».
C’est notre voisin, prof de Français à Lake Charles, qui nous réveille !
Je l’appellerai « Georges ».
Donc, Georges nous appelle, tout catastrophé : « Il faut évacuer ! Je viens de voir à la télé que l’ouragan vient vers nous et que notre région est en état d’alerte ! À 5h30, j’ai été faire le plein d’essence de ma voiture. Il faut faire vos valises !»

David et moi bondissons hors du lit ! On s’habille ! Dehors, une sirène de police retentit, serait-ce un premier avertissement pour la population ? On regarde par la fenêtre... rien ni personne ne bouge... Le temps à l’air d’être au beau fixe, mais on va attendre que le soleil se lève complètement. David sort quand-même quelques t-shirts et pantalons du closet, au cas où...

Connaissant le voisin « météorologue », nous nous ne précipitons pas. On allume le PC et on cherche des infos sur internet. Un site de la Louisiane propose un numéro de téléphone d’urgence gratuit. David appelle et demande ce qu’il en est pour Lake Charles. La dame au bout du fil : « Lake what ? » Mouais... elle nous donne quand-même un autre numéro, cette fois-ci de la ville. David appelle là : rien ! Un répondeur dit qu’ils n’ouvrent leurs bureaux qu’à partir de 8h. « Katrina » attendra jusqu’à 8h alors ?

Georges passe chez nous, avant d’aller réveiller « les filles d’à côté » (trois profs de Français). On lui montre quand-même les infos que nous avons trouvées.
« Ouais, ok, mais sur ‘Weather Channel’ (prononcé : « wiezer tchannelleu ») ils ont dit que on était menacé, qu’il faut se tenir prêt à évacuer ! ». Ce discours est déjà légèrement différent du premier ! Il nous quitte pour aller tambouriner à la porte des « filles d’à côté ».

Nous recevons un coup de fil d’une autre Belge qui vit un peu plus loin, Georges l’avait également appelée. Elle a demandé à une de ses voisines qui a appelé la police. C’est bizarre, la police n’est pas au courant ? ;-)

Je prépare du café et je me prends un bol de céréales, pendant que David continue à surfer à le recherche d’infos plus détaillées sur Katrina : « La Nouvelle Orléans doit complètement évacuer ! Mais je ne trouve rien pour Lake Charles».

7h30
Une autre voisine, également prof, passe chez nous. Elle a aussi vérifié à la télé et c’est vrai qu’il y a un bandeau au bas de l’image qui dit que la Louisiane doit se tenir prête à évacuer! Elle téléphone à des amis américains, qui se préparaient pour aller à la messe. Ils ne sont au courant de rien. Ils vérifient l’info et la rappelleront. On prend une tasse de café ensemble et Jacqueline s’en va : « Le premier qui a des infos, appelle les autres, ok ? »
« OK »

Céline, une des « filles d’à côté » passe chez nous, toute en sueur et l’angoisse dans les yeux. « Vous avez aussi été prévenus par Georges ? Vous avez déjà fait vos valises ? Fait le plein ? Prévenu vos parents ? »
« Ooohla, non non, on cherche encore une confirmation de l’info »
« Ah bon, vous ne croyez pas que la situation est alarmante ? »
« Ben, au fait, non ! »
La pression retombe un peu.

Trois autres profs de Français, de la Nouvelle Orléans, débarquent chez nos voisines après +/- 16 heures de route. Elles ont fait leurs valises et se sont mises en route, sans savoir dans quel état elles allaient retrouver leur appartement après le passage de Katrina.
La puissance de l’ouragan est passée de force 4 à force 5.

Je vois passer Céline et Joëlle, elles me disent –avec un léger scepticisme dans la voix- qu’elles vont aider Georges à surélever ses meubles. Il est le seul à vivre au rez-de-chaussée.

10h00
Les amis américains de Jacqueline la rappellent et lui confirment qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Katrina ne viendra pas nous voir cette fois-ci !
On n’a plus de nouvelles de Georges...

David et moi faisons la vaisselle et arrêtons de chercher des infos qui ne viendront quand-même pas.

Un de nos vieux voisins américains arrose ses fleurs et David en profite pour lui poser des questions sur les ouragans dans notre région. Les dernières craintes tombent définitivement à ce moment-là. Le vieux monsieur nous rassure et nous dit que si nous devions évacuer, il viendrait frapper à notre porte. « Thank you sir, have a nice day ! »

11h00
On va faire un plongeon dans la piscine du complexe d’appartements et Céline nous rejoint. On rigole bien, on a la piscine pour nous tous seuls. Quel bonheur ! Vive le dimanche, vive la messe !

12h30
On rentre à l’appart’ et on mange un bout.
Etant donné qu’on était quand-même levé tôt, je fais une sieste !

L’après-midi se déroule sans autres alertes !

18h00
On passe la soirée à un barbecue chez Estelle !
Presque tous les profs de Français de Lake Charles sont là, plus trois de la Nouvelle Orléans. Personne ne ménage Georges, le pauvre. Lui, qui voulait bien faire ! « Et bien, la prochaine fois, je vous laisserai crever ! »
« OK, au moins, nous pourrons dormir alors ! ;-) »

Estelle attend des nouvelles de son amie, qui visitait la Nouvelle Orléans ce WE. Son hôtel a été évacué, il n’y avait plus de bus pour sortir de la ville. Heureusement, elle a rencontré deux hommes avec une voiture qui retournaient sur Lake Charles. Voilà les dernières nouvelles !

19h00
Téléphone : l’amie d’Estelle est arrivée à Baton Rouge après cinq heures de route... alors qu’il n’en faut qu’une normalement. Il y a des bouchons incroyables à la sortie de la ville.

22h30
Enfin, nous avons tous bien mangé et l’amie d’Estelle arrive avec ses deux compagnons de voyage. Ouf !
Par contre, les nouvelles de la Nouvelle Orléans ne sont pas roses. Le ciel noir en plein jour, les mètres d’eau dans les rues, etc.
Les trois profs de la N.O. ne sont pas rassurées, mais il n’y a rien faire.
On verra demain.


Petite photo de Lake Charles, le lendemain

Karin
Commentaires
{ 1 }

Amaai, jullie vallen daar van het ene avontuur in het andere. Ik hoor hier juist op het nieuws dat ze de Super Dome in N O gaan evacueren 10.000 mensen omdat het te warm is en te weinig voedsel. Gelukkig is er niets gebeurd bij jullie, want dat is allemaal wel spannend vanop afstand, maar ge moet er maar eens inzitten, hè.

Aai, ik dacht net te gaan slapen, maar Quinten begint te wenen. Hij heeft het wat moeilijk de laatste dagen... tandjes misschien.

Het beste nog ginder en met iets minder boeiende verhalen zijn we hier ook tevreden. Dat moeten niet persee rampsenario's zijn.

Big Kisses,

Marc en Cindy.

Marc en Cindy { août 30, 2005 4:38 PM }
{ 2 }

Hola jeunes expats' !

Bon, je suis rassurée de savoir que Katrina vous a épargnés, et enchantée de pouvoir lire vos aventures !

Un mail suivra d'ici peu, et de mon côté, j'informerai Maman de vos péripéties (les autres ont Internet, qu'ils se connectent !).

Bon courage et gros bisous à tous les deux !

A bientôt de vous lire,

Maina

Maina { août 31, 2005 10:00 AM }
{ 3 }

En m'me temps, c'est un peu logique que Lake Charles soit inconnue des services d'urgence : juste une ville peuplée de profs de français !... :)

Super site, Karinetdavid ! C'est beau copme tout, et drôlement intéressant... Et j'espère que vous continuerez à y donner régulierement des nouvelles de vos aventures louisianaises...

miss tyk { août 31, 2005 10:02 AM }
{ 4 }

En plus, votre photo en quakers m'a bien fait marrer !...

miss tyk { août 31, 2005 10:04 AM }
{ 5 }

Bravo Karin,

C'est super passionnant. Si tu continues, l'audimat à la télé sera en chute libre.

J'attends avec impatience le 3ème épisode.

Christine { août 31, 2005 4:31 PM }
{ 6 }

Salut les rescapés ! ... On s'était fait un sang d'encre pour vous vu les destructions, flotte et autres joyeusetés dues à Katrina ... Ouf ! on respire. Reportage d'enfer, chapeau Karin ! On br?le de savoir la suite de vos aventures. Ici ça baigne. Bisous.

babou { septembre 1, 2005 2:08 AM }
{ 7 }

Dag Karin, dag David,

Wij zijn ongelooflijk blij te horen dat jullie ontsnapt zijn aan al dat natuurgeweld. Omdat we niet precies wisten waar jullie terechtgekomen zijn konden we ook niet inschatten of jullie nu al dan niet moesten evacueren. en zo te zien was dat ook voor jullie niet echt duidelijk !

Maar nu we gerustgesteld zijn (ouders hé!) kijken we met belangstelling uit naar het vervolg van jullie verhalen!

Dikke kus van ons allebei.

Etienne et Monique { septembre 1, 2005 9:03 AM }
{ 8 }

salut!

swi qd mM très rassurée que tt aille pr le mieux pr vs deux! Les infos d'ici sont assez alarmistes! Le Soir d'auj disait tt de mM que ts les profs belges en Louisiane étaient sains et saufs. Le plongeon ds la piscine... C'est pr ns faire envie!

Big bizzz

isa

isa { septembre 1, 2005 2:12 PM }
{ 9 }

Tout Siemens (enfin CMC et EIT ...) est en émoi. Ouf ! Je vais pouvoir rassurer les foules maintenant que j'ai lu vos non-aventures avec Katrina. Une chose est sûre, vous allez nous revenir avec un "Master ès BBQ" ! Portez-vous bien. Biz

Laurence et cie

Lo { septembre 1, 2005 3:11 PM }
{ 10 }

Heureuse de vous lire!

Bises

Cécile & co

Xéna { septembre 2, 2005 7:22 AM }
{ 11 }

Ben dis donc!!!!Vous aurez des choses a raconter a vos p'tits zenfants....ben, a vrai dire je suis rasuree sur votre sort, parce que moi aussi j'aurais eu des choses a raconter... George, il a un peu l'air angoisse,non? Il est belge ou français...heee! je ne fais pas de sous entendus....Karin, tu devrais ecrire un bouquins ou des bouquins, t'as la main pour ecrire;c'est trop marrant...il y a combien d'heures de decallage?(j'ai pas envie de compter ..)

Au fait, une question, au niveau des informations television...de Kathrina, como ils se defendent de leur tragedie?Parce que nous, qd on a ete aux Iles USA, on a remarque que les news elles etaient difeferentes que chez nous;tjrs sur la defensive, qu'on peut les attaquer...t'as remarque ça?...bon, ça c'etait pour infos intelectuelles...et vous, vous etes bien, ça ne vous manque pas les belges....

Bon je vais continuer a faire semblant de travailler...

Gros gros bisous,

Fabienne et les autres

Fabke { septembre 6, 2005 9:12 AM }
{ 12 }

Wow, une chance que vous soyez tous ok. Moi je dis que Georges c'est un bon gars, il a eu une très bonne réaction. Je l'imagine et je vois "le Zouille", c'est un peu ça?

Pleins de bisous

On pense à vous!

Steph et Ge

Leeborn { septembre 7, 2005 4:09 AM }
{ 13 }

ouais ben franchement y a pas de quoi 'tre fier!

Nous aussi on a notre quota de flotte! Katarinatje est passée par la belgique. Le tunnel qui passe devant le shopping de Woluwé a été inondé ... jusqu'au plafond!

Et le métro de Rodebeek ressemblait à la Seine. Il y avait bien le quai du métro à gauche et à droite, mais à la place des voies il y avait une belle rivière!

Alors vraiment, ils me font bien rire tous ces américains avec leur petit ouragan!

elmarek { septembre 11, 2005 5:37 PM }
Poster un commentaire

















Katrina: http://www.karinetdavid.com/louisiane/katrina/katrina.html